Tout autour du monde, des scientifiques et docteurs travaillent sans relâche pour améliorer les techniques de repousse capillaire. Dans ce blog, nous passerons en revue certains des derniers développements.

De nouvelles voies vers la repousse capillaire

Une étude menée par Angela Christiano, doctorante à Colombia University Vagelos College en physique et chirurgie a trouvé une nouvelle voie de signalisation dans les cellules souches. Les chercheurs ont découvert que la voie JAK-STAT maintenait l’inactivité des follicules pileux sur la peau des souris. Lorsqu’un inhibiteur JAK a été utilisé, l’équipe a été capable de réactiver les follicules pour qu’ils puissent à nouveau produire des cheveux.

La technologie de mutation du séquençage des cellules a permis à l’équipe de trouver un autre facteur impliqué dans la voie de JAK-STAT. Ils ont découvert un type de cellule lié au système immunitaire inconnu auparavant. Nommées trichophages, ces cellules produisent une substance appelée Oncostatin M. L’équipe a su bloquer la production d’Oncostatin M en utilisant des inhibiteurs et des anticorps.

Ces nouvelles trouvailles présentent de nouveaux horizons pour le traitement de la perte des cheveux, selon Christiano, cela pourrait aider dans le développement des médicaments topiques.

Des imprimantes 3D pour résoudre la perte de cheveux ?

Une autre étude menée par l’équipe concentrée sur la repousse des follicules pileux en utilisant des cellules souches. Dans le passé, les scientifiques ont eu des difficultés à faire pousser les follicules pileux du corps humain, en partie parce que c’était trop compliqué de reproduire artificiellement les propriétés naturelles de la peau. Maintenant, les dernières technologies d’impressions 3D peuvent être utilisées pour fabriquer des structures dans lesquelles les cheveux pousseront. Les cellules du follicule pileux, des cellules produisant de la kératine et des facteurs de croissance placés dans ces structures résultent en le développement du follicule capillaire après trois semaines.

L’habilité de pouvoir faire pousser des cheveux en laboratoire est un grand pas dans le traitement de la perte de cheveux. Cela permet aux scientifiques d’effectuer des tests à grande échelle sur les traitements médicaux, et de potentiellement fournir une quantité illimitée d’approvisionnement en cheveux pour des opérations de transplantation capillaire.

Traiter la perte de cheveux aujourd’hui

Avec de nouveaux traitements toujours en stage précoce de développement, qu’est-ce que les souffrants peuvent faire entre-temps ? La Vinci Hair Clinic est leader et pionnière dans les traitements capillaires, elle offre une large gamme de solutions à la pointe de l’industrie. Ces solutions vont des médicaments approuvés par la FDA et des traitements médicaux comme la PRP, aux transplantations capillaires. Ils offrent également la procédure de pigmentation du cuir chevelu sans chirurgie, qui stimule l’apparence de repousse grâce à l’application précise des pigments sur le scalp.

Les nouveautés dans le domaine du traitement capillaire